Lancement de la filiale « Tsaradia » d’Air Madagascar qui va assurer le réseau domestique

0
367
Tsaradia

Air Madagascar vient de réussir son défi de lancer « Tsaradia » sa nouvelle filiale dédiée à la desserte du réseau domestique.

Logo Tsaradia

L’inévitable lémurien, symbole du tourisme malagasy exceptionnel par sa biodiversité, une dominante de terre rouge alliée aux couleurs du ciel, du soleil et de la nature, enveloppée d’un bleu profond couleur du voyage et de la sérénité. Le logo de la toute nouvelle compagnie aérienne « Tsaradia », une filiale à 100% d’Air Madagascar marque un nouveau départ vers un avenir radieux de la compagnie aérienne nationale.

Le lancement de Tsaradia, une étape pour la concrétisation du plan « Alefa 2017 »

« Tsaradia » est donc opérationnelle depuis le 02 juillet 2018. Le lancement officiel qui s’est tenu à Ivato était une occasion pour Eric Kholer, Président du Conseil d’Administration d’Air Madagascar de rappeler qu’il s’agit d’une étape importante pour la concrétisation d’ « Alefa 2017 », le plan de transformation de la compagnie. Une étape qui va passer par la recherche d’une meilleure performance du réseau domestique d’Air Madagascar. Avec ses 230 collaborateurs dont 27 pilotes ATR et Twin Otter recrutés au premier trimestre 2018, « Tsaradia » attaque le marché avec une flotte de 4 ATR 72 et 3 Twin Otter et d’un Boeing 737-300. L’objectif est de satisfaire les voyageurs sur les dix destinations à partir du Hub d’Antananarivo. Ponctualité, régularité, qualité des services et sécurité seront les 4 maîtres mots de « Tsaradia » qui s’efforce actuellement de multiplier ses vols. C’est ainsi que les grandes destinations domestiques comme Diégo, Tamatave, Nosy-Be, Toliara et Fort-Dauphin auront droit à deux dessertes quotidiennes. Tandis que Sambava, Morondava et Sainte-Marie auront un vol tous les jours. En tout, « Tsaradia » offre 82% de sièges supplémentaires et 52% de vols hebdomadaires en plus.

TsaradiaUne bien meilleure performance, en somme et qui marque la volonté des dirigeants d’Air Madagascar et d’Air Austral, son partenaire stratégique, de relancer au plus vite la compagnie qui reste encore et toujours le porte-étendard de l’économie du pays. « Un pays qui se développe, c’est aussi une compagnie aérienne qui fait preuve de performance » a rappelé Eric Kholler.

En tout cas, même si elle est encore fragile sur un certain nombre de points, Air Madagascar est en train de retrouver progressivement son équilibre. Et ce, grâce notamment à l’appui de l’Etat qui a déjà énormément aidé en apurant 200 milliards d’ariary de dettes. Air Austral, le partenaire stratégique n’est pas en reste en permettant à la compagnie de renforcer sa flotte grâce notamment à un contrat de location aérienne (ACMI) à des conditions avantageuses. Par ailleurs, Air Austral offre des garanties sur certains achats de pièces détachées effectués par Air Madagascar. Mais la fragilité de la situation d’Air Madagascar nécessite encore des protections de la part de l’Etat. Selon le PCA Eric Kholler, il est tout à fait légitime que la compagnie bénéficie d’un appui public, notamment à travers la clause de concurrence qui durera trois ans et qui consiste à limiter l’entrée de certaines compagnies sur le réseau intérieur.

Tsaradia va-t-elle vraiment résoudre les différents problèmes de la Compagnie ?

On ne voit pas la différence si ce n’est que le logo change. L’augmentation de nombre de vol ne nécessitant pas un changement de logo. L’attente est plutôt une filiale qui est moins chère que la maison mère. Cela pourrait attirer/augmenter des nouveaux usagers locaux et le nombre de vol avec.